La fin d'Erasmus?

En faisant quelques recherches à propos du programme Erasmus, me voila effrayé par une de mes lectures, l’Union européenne n’a plus les moyens de financer ce programme. M. Lamassoure, Président de la Commission des budgets du Parlement européen a annoncé que « Le Fonds social européen est en cessation de paiement depuis le début du mois et ne peut plus effectuer de remboursements aux États ».

Rappelons que le programme Erasmus est un programme d’échange crée en 1987 et qui a bénéficié à environ 2,5 millions d’étudiants.

Moi qui suis une européenne convaincue et surtout une “ancienne Erasmus” conquise, cette nouvelle m’a choqué. Ne plus pouvoir financer le programme Erasmus, c’est un peu comme perdre un petit bout de l’Europe. Le programme Erasmus c’est une expérience unique, un développement personnel pour chaque étudiant, la découverte d’un autre système d’éducation et puis peut-être la naissance d’un sentiment de citoyenneté européenne. A lui seul le programme Erasmus ne fait pas naître un sentiment de citoyenneté européenne mais je pense qu’il peut y contribuer. Etre citoyen européen est quelque chose qui se développe au fur et à mesure des expériences, c’est un sentiment qui dépend de son pays de naissance, de sa personnalité, de son histoire en général.

Toutefois, selon Mme Ballatore, « Les vagues d’immigration en Europe, beaucoup plus massive que les 1 % ou 2 % d’étudiants concernés par Erasmus, ont davantage fait l’Europe». Le programme Erasmus s’il ne crée pas un esprit européen est «l’agence matrimoniale la plus efficace d’Europe» plaisante Mme Pini.

Si le programme Erasmus a réussi à créer des euro-couples heureux, c’est toujours ça de gagné !